Inspection thermographique pour Hangars Photovoltaïques

      Le drone est un outil précieux pour l’inspection d’un hangar PV. L’utilisation d’une caméra thermique au poing ne permet pas, sauf à faire appel à une nacelle, d’avoir suffisamment de recul pour observer confortablement les panneaux. De plus l’opération prend du temps. Avec le drone, l’angle de vue est parfait et plus besoin de monter sur le toit ni de prendre le risque de marcher sur les cellules. En un rien de temps, l’intégralité du toit aura été inspecté, en toute sécurité pour l’opérateur et pour le générateur photovoltaïque.

 

Pourquoi faire une inspection thermographique du générateur ?

Les panneaux solaires, bien que bénéficiant d’une garantie supérieure à 10 ans, ne sont pas à l’abri de défauts de fabrication, de défaillance de certains composants ou de détériorations ayant eu lieu au transport ou à la pose de ceux-ci. Le plus souvent, ces défauts ne sont pas visibles à l’œil nu (diode défaillante, microfissures, surchauffe de contacts, etc.). La thermographie est aujourd’hui la technique de terrain la plus polyvalente pour repérer rapidement et sans ambivalence ces défauts autrement invisibles.

Ces défaillances peuvent, avec le temps et, l’air de rien, dégrader la production de votre installation et même la mettre en danger en cas de surchauffe importante pouvant causer un incendie. Il est donc souhaitable d’en prendre connaissance aussi tôt que possible. Une inspection à la mise en service vous permettra de vous assurer de la bonne qualité du système tandis qu’une inspection régulière vous assurera du maintien de ses performances et de la sécurité de votre hangar.

APPROCHE

Une cellule ou un module photovoltaïque qui ne produit pas d'électricité malgré son exposition au soleil doit libérer l'énergie reçue sous une autre forme.

Elle est libérée sous forme de chaleur, ce qui peut facilement s'observer à l'aide d'une caméra thermique.

Le drone équipé d'une caméra infrarouge de haute précision permet d’inspecter vos actifs très rapidement (un hangar de 100 kWc en moins de 30 min sur site) dans d’excellentes conditions. Simultanément à une vidéo thermographique, une vidéo en spectre visible est enregistrée par une caméra HD embarquée. Ainsi, une inspection visuelle peut venir compléter le relevé thermographique. Tous les modules PV du générateur sont inspectés au cours d’un survol du toit.

Des clichés thermographiques sont ensuite extraits de la vidéo dans le but de présenter toutes les anomalies observées.

Ces observations sont listées au sein d’un tableau dans notre rapport d’inspection et liées à leur localisation sur le plan de calepinage de la toiture. Pour chacune d’entre elles, l'écart de température observé (si pertinent) est indiqué, ainsi que le possible défaut source de l'échauffement ainsi que le niveau d'importance du type de défaut en question en termes de sécurité d'une part et de performance d'autre part. Enfin le rapport fournit des recommandations sur les actions à entreprendre en fonction des observations.

inspection themographique
SAVOIR-FAIRE

Notre point fort réside dans notre spécialisation dans le domaine photovoltaïque.

Ayant une parfaite connaissance du fonctionnement des systèmes PV, nous savons obtenir des thermogrammes pertinents, clairs et de qualité, afin d'en tirer les conclusions les plus précises.

Nos relevés sont accompagnés d'une analyse et de recommandations concernant chaque anomalie identifiée. Nos rendus permettent un repérage rapide de chaque module par l'association des thermogrammes à un plan de la centrale, interactif ou non.

La qualité de notre travail est reconnue. Nos rapports fournissent des éléments clairs, analysés et interprétés, permettant à nos client de prendre rapidement les mesures s'imposant à la poursuite de leurs projets ou au maintien des performances et de la qualité de leurs installations.

DJI_0052.JPG
ANOMALIES OBSERVABLES
  • cellules défectueuses, délaminées,

  • diodes bypass activées, court-circuitées, court-circuits internes,

  • PID,

  • contacts défaillants des collecteurs de charges,

  • modules ou chaînes PV en circuit ouvert,

  • défauts de câblage,

  • défaillance d’optimiseurs de puissance,

  • points chauds dus à des ombrages partiels (feuilles, déjections, saletés...)

  • problèmes de ventilation…

061901_Brun_ano04.tiff

Envie d'en savoir plus ? des questions ?